Le crowdlending domine le financement participatif

Publié le 12 mars 2016 dans Laurent de Bernede
C’est le cas depuis plusieurs années déjà. Et 2015 a confirmé cette tendance : le crowdlending reste le moteur du crowdfunding. Cette technique de financement participatif, qui fonctionne grâce aux prêts accordés par des particuliers et des personnes morales aux projets de leur choix, a permis de collecter un montant record l’année dernière. La somme totale des prêts a atteint 196,3 millions d’euros l’an dernier, selon le baromètre de l’association Financement Participatif France (FPF), publié le 12 février 2016. Un chiffre qui a plus que doublé par rapport à 2014. Le crowdlending avait alors permis d’amasser « seulement » 88,4 millions d’euros.

En comparaison, les autres méthodes de financement participatif, bien qu’également en progression, font pâle figure. Les dons ont permis de récolter 50,2 millions d’euros en 2015, contre 38,2 millions en 2014. La moisson a été équivalente l’année dernière pour le « crowd-equity », c’est-à-dire la prise de participation au capital des entreprises : 50,3 millions d’euros ont ainsi été levés au lieu de 25,4 millions en 2014.

Le crowdlending s’affiche donc plus que jamais comme le chef de file du crowdfunding, dont la collecte globale s’élève à 296,8 millions d’euros. Le montant moyen obtenu en prêt rémunéré par les porteurs de projets se monte à 224.152 euros. Ces porteurs sont quasi exclusivement des entreprises (98,4%) et les projets financés en majorité des commerces de proximité et des services.

Les particuliers apportent une contribution moyenne de 426 euros par prêt avec intérêt. Un « ticket d’entrée » totalement accessible. De quoi inciter les internautes à soutenir les PME et l’économie réelle. Le baromètre de FPF montre aux porteurs de projet que le crowdlending constitue bien une solution alternative aux banques pour leur financement. Futurs prêteurs et emprunteurs peuvent participer à une aventure intéressante et prometteuse en essayant le financement participatif. Ils doivent toutefois veiller à bien sélectionner les plateformes qui maîtrisent bien leur taux de défaut, comme Credit.fr. Pour sélectionner la ou les bonnes plateformes, il convient d’examiner les pages « Statistiques » de chaque plateforme et de bien se renseigner sur le mode calcul des taux de défauts qui peut varier d’une plateforme à l’autre. D’autres sources d’informations sur la réputation des plateformes et le sérieux de leur maîtrise des risques sont les réseaux sociaux et les blogs spécialisés tels que Crowdlending.fr

Pour plus d'information, tapez le code partenaire : MINVEST ou CREDIT.FR


Plus d'articles dans la catégorie Laurent de Bernede

Prendre rdv avec un conseiller

✔ Oui, je souhaite prendre RDV gratuitement et sans engagement

Prendre RDV


Découvrez notre placement du siècle !

✔ Oui, je veux en savoir plus





Guide : 5 étapes pour investir

Vous vous demandez quelles sont les étapes pour investir ? Découvrez ce guide offert par Marc Vankenhove.

Téléchargez


Simulez votre placement

Vous réfléchissez à votre stratégie d'investissement ?
Simulez votre placement avec notre outil.



Comment investir en bourse

"Des modèles Fondamentaux à l'Analyse Technique"

Découvrez l'ouvrage de Marc Vankenhove aux Editions du Net.

Découvrez le livre

Google+


Derniers articles +

Le crowdlending domine le financement participatif

C’est le cas depuis plusieurs années déjà. Et 2015 a confirmé cette tendance : le crowdlending reste le moteur du crowdfunding. Cette tec...
La suite…

Comment faire un crédit immobilier ?

Constituer un dossier immobilier nécessite plusieurs étapes afin de réaliser son rêve : devenir propriétaire ! je d...
La suite…

Comment obtenir une rentabilité de 6% ?

Vous recherchez un investissement immobilier à rentabilité élevée ? Vous souhaitez obtenir des conseils d'un expert sur les possibilités ...
La suite…