Comprendre les mécanismes de l’investissement dans un fonds

Publié le 17 février 2014 dans Meilleurs Investissements
Vous envisagez d’investir dans une SICAV, mais ne savez pas comment vous y prendre ou vous n’arrivez pas à sélectionner un fonds en fonction de vos besoins ?

Vous souhaitez réaliser les meilleurs investissements alliant performance, régularité des rendements et souplesse dans l’investissement ?

Vous souhaitez comprendre les mécanismes de l’investissement dans un fonds ?

Pour atteindre ces objectifs, un processus structuré est nécessaire.
Néanmoins, ce processus de sélection est beaucoup plus facile que vous l’imaginez.

Ce processus peut se décomposer en 5 étapes :

1 - Identifier les objectifs et la tolérance au risque


Avant d’investir dans un fonds, l'investisseur doit tout d'abord déterminer ses objectifs et le montant son investissement.

L’investisseur souhaite-t-il une plus-value à long terme ou des rendements via des versements réguliers ?

L’investissement servira-t-il pour payer les frais d’études de ses enfants, ou pour apporter un complément de retraite ?

L’identification d'un objectif est important car il vous permettra de considérablement réduire la liste des plus de 10 000 fonds cotés disponibles sur le marché français.

En outre, les investisseurs doivent également examiner la question de la tolérance au risque. Etes-vous « risquophile » ou « risquophobe » ?
L'investisseur est-il en mesure d’accepter des fluctuations importantes de la valeur de son portefeuille ? Ou préfère-t-il un placement très prudent avec comme corollaire des rendements plus faibles ?

Identifier la tolérance au risque est aussi important que l'identification d'un objectif.

Après tout, à quoi bon un investissement si l'investisseur a du mal à dormir la nuit ?

Enfin, la question de l'horizon de temps doit être abordée.
Les investisseurs doivent réfléchir à combien de temps ils peuvent se permettre d'immobiliser leur investissement. Feront-ils face dans un proche avenir à des besoins de liquidités importants.

Idéalement, les détenteurs de fonds d’investissements cotés doivent avoir un horizon de placement d'au moins cinq ans.

2 - Choisir le style d’investissement et le type de fonds


Si l'investisseur a l'intention d'utiliser une partie de son épargne dans une SICAV pour un besoin à long terme et est prêt à assumer un niveau acceptable de risque et de volatilité, l’investisseur privilégiera alors un fonds valorisant le capital sur le long terme. Ce type de fonds détient généralement un pourcentage élevé de ses actifs en actions et sont, par conséquent, considérés comme volatile.

Inversement, si l'investisseur a besoin d'un revenu régulier, il doit investir sur un fonds dont la composition est majoritairement issue d’obligations d’Etats et d’entreprises. Ces fonds distribuant des rendements réguliers chaque année.

Il faut également considérer le cas d’un investisseur ayant un besoin à long terme, mais refuse ou est incapable de prendre des risques considérables. Dans ce cas, un fonds équilibré, qui investit dans des actions et des obligations, peut être la meilleure alternative.

3 - Evaluer le gérant du fonds ainsi que ses performances passées


Bien entendu, un particulier n’a ni le temps ni les compétences de réaliser des Due Diligences* complètes sur l’équipe de gestion d’un fonds, sur la société de gestion et ne peut étudier de manière quantitativement très élevée les performances d’un fonds en fonction de différentes configurations de marché.

Néanmoins, des outils statistiques simples d’études des résultats du fonds existent et sont disponibles sur Internet.

L’investisseur devra se focaliser essentiellement sur la volatilité (écart de performances par rapport à la moyenne) et sur la persistance de sa sur-performance par rapport à l’indice de référence du fonds considéré.

Il convient également de réaliser quelques recherches sur l’historique de la société de gestion du fonds ainsi que sur le parcours du gérant du fonds.

4 - Contrôler les frais et les honoraires de gestion


Certaines sociétés de gestion facturent aux investisseurs des frais d’entrée sur leurs fonds (2 à 5%), mais certaines ne facturent aucun droit d’entrée.

Les frais de gestion du fonds (rémunération de la société de gestion du fonds) doivent-être dans les normes du marché. Ne pas hésiter à comparer les niveaux de frais de gestion des différents fonds considérés.

5 – Diversifier les investissements


Si vous avez identifiés plusieurs fonds, il convient de répartir au maximum ses investissements sur 3 à 5 fonds afin de diversifier le risque du portefeuille.


*questionnaire exhaustif


Pour de plus amples d'informations




Plus d'articles dans la catégorie Meilleurs Investissements

Prendre rdv avec un conseiller

✔ Oui, je souhaite prendre RDV gratuitement et sans engagement

Prendre RDV


Découvrez notre placement du siècle !

✔ Oui, je veux en savoir plus





Guide : 5 étapes pour investir

Vous vous demandez quelles sont les étapes pour investir ? Découvrez ce guide offert par Marc Vankenhove.

Téléchargez


Simulez votre placement

Vous réfléchissez à votre stratégie d'investissement ?
Simulez votre placement avec notre outil.



Comment investir en bourse

"Des modèles Fondamentaux à l'Analyse Technique"

Découvrez l'ouvrage de Marc Vankenhove aux Editions du Net.

Découvrez le livre

Google+


Derniers articles +

Le crowdlending domine le financement participatif

C’est le cas depuis plusieurs années déjà. Et 2015 a confirmé cette tendance : le crowdlending reste le moteur du crowdfunding. Cette tec...
La suite…

Comment faire un crédit immobilier ?

Constituer un dossier immobilier nécessite plusieurs étapes afin de réaliser son rêve : devenir propriétaire ! je d...
La suite…

Comment obtenir une rentabilité de 6% ?

Vous recherchez un investissement immobilier à rentabilité élevée ? Vous souhaitez obtenir des conseils d'un expert sur les possibilités ...
La suite…